19/07/2012

CENTIEME ANNIVERSAIRE DE LA NAISSANCE DE TIBOR DENGYEL (1913-2000)

 

DSCF7312.jpg

 

 

2013 sera l'année du 100e anniversaire de la naissance du peintre hongrois Tibor Dengyel

 

Dengyel_huile_06 - copie 2.jpg

Afin de mieux faire connaître l'artiste, nous publions ci-dessous quelques critiques de presse qui ont été écrites à l'occasion de ses expositions

 

Dengyel nous présente un choix de quatre-vingt toiles. Dans ses évocations de cortèges carnavalesques, de fêtes paysannes, de bals populaires ou travestis, de scènes de cirques etc. l'artiste donne, à l'amateur d'art, l'occasion de vérifier l'étendue et la diversité de ses capacités. Le mouvement est son élément, bien davantage que le statique. Dengyel excelle à animer la foule bigarrée, grimaçante, frivole, gesticulante, possédée par l'infatigable démon de la joie. Il la rassemble, à la faveur de rondes effrénées, de danses toujours recommencées, de partie de cache-cache, devant des décors d'allure souvent Renaissance. On pense fréquemment, en voyant ses toiles mêlant arlequins et colombines, pierrots et écuyères, clowns et ballerines, aux carnavals vénitiens tels que les ont perpétués certains peintres de l'ancienne cité des doges. Les morceaux de bravoure de Dengyel sont d'une remarquable vivacité de coloris. Ils ont été exécutés d'un pinceau nerveux, sensible.

Delmelle (Galerie le Bastion)

 

Dengyel_gouache_14.jpg

 

 "Le peintre Dengyel est une sorte de Teniers hongrois! ..use d'un coloris plein de vivacité en accord avec son inspiration optimiste.

"Charles Bernard (La Nation Belge)

 

 

B34.jpg

 

 

"Dengyel a des études éblouissantes, des morceaux de bravoure qui font penser à Ensor. Ses accords de tons clairs sont très beaux et très lumineux."

 Lydie Desprechins (La Libre Belgique)

 

.... Une pochade, une petite étude, viennent nous prouver que l'artiste porte en lui le signe des grands talents..."

Stéphane Rey (Phare Dimanche)

 

"Il nous entraîne dans le tourbillon d'un spectacle chatoyant et joyeux......mais comme pour Watteau la fête n'est point sans lendemain et le meneur de jeu aux doigts pointus est là pour nous rappeler la mélancolie du réveil."

Paul Caso (Le Soir)

 

DSCF7004.Soleil d'hiver-11,5x16,5-G - copie.jpg

 

http://tibor-dengyel2.skynetblogs.be

 

 

 

 

 

07:41 Écrit par P G | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.